Catégories
Manifestations Nouvelles publications

Annuler la dette – Rassemblement samedi 15.10. 🔥

Pour l’annulation de la dette du Sud

Le réchauffement climatique est sûrement le premier sujet politique de l’Histoire qui implique à ce point tous les pays sur la planète. Pour faire face à la catastrophe climatique, les États doivent agir de manière coordonnée et transformer leurs économies. Cependant, tous les pays n’ont pas les mêmes responsabilités historiques, ni les mêmes niveaux de vie. À quoi pourrait donc ressembler un avenir désirable d’un point de vue global ? 

Dans cet article, nous souhaitons thématiser un des premiers pas nécessaires pour se rapprocher d’un ordre du monde moins inégalitaire et plus écologique: l’annulation de la dette que les pays du Sud Global doivent payer au Fond Monétaire International (FMI) et à la Banque Mondiale. Récemment, un mouvement mondial nommé Dette pour le Climat, qui demande justement l’annulation de ces dettes, a vu le jour. La Grève du climat s’y est jointe et organise un premier événement en Suisse romande : le 15 octobre à 14 heures, sur la Plaine de Plainpalais à Genève, aura lieu un après-midi de discours, de jeux, d’expositions, etc. au sujet de la dette.

Quelle est donc l’origine de ces dettes et pourquoi vouloir les abolir ? Depuis la période coloniale, les pays du Sud Global se sont massivement endettés envers des institutions comme le FMI et la Banque Mondiale. Parfois, les dettes ont été contractées par des gouvernements coloniaux eux-mêmes. C’est par exemple le cas en République Démocratique du Congo (RDC) où une partie de la dette date des années 1950, la Belgique ayant emprunté cet argent afin d’exploiter sa colonie et ses ressources naturelles. Cependant, c’est actuellement la RDC qui doit payer les intérêts de cette dette. Les dettes sont parfois aussi des mécanismes de contrôle néocolonial, car elles permettent à des institutions comme le FMI d’imposer certaines politiques économiques aux pays en échange de nouveaux emprunts. L’annulation des dettes rendrait donc l’autonomie aux pays du Sud de définir souverainement le chemin qu’ils souhaitent suivre, sans devoir se soumettre à des volontés capitalistes du Nord.    

Mais quel est le lien entre ces dettes et l’écologie? Souvent, le poids de la dette pousse les pays endettés dans un cercle vicieux ne leur laissant pas d’autre choix que de développer leurs industries fossiles pour payer les intérêts de ces dettes. Le paiement des intérêts de la dette constitue donc un transfert de richesses du Sud vers le Nord.

Cette situation est doublement injuste, car en réalité ce sont les pays du Nord qui ont une dette écologique croissante envers les pays du Sud. Le Nord est responsable d’une énorme partie des émissions historiques de gaz à effet de serre et aujourd’hui encore, ce sont les multinationales du Nord qui continuent l’extraction et le pillage des ressources dans le Sud. Le projet de Total, le géant pétrolier français, qui veut construire le East African Crude Oil Pipeline (EACOP), désastre écologique et social s’il était amené à se réaliser, en est un parfait exemple.

De plus, ce sont actuellement les pays du Sud qui souffrent déjà énormément des conséquences environnementales de cette poursuite de l’extractivisme. Le Pakistan doit-il payer ses dettes alors qu’il a besoin de millions pour reconstruire le pays?

La dette des pays du Sud est donc un enjeu crucial de réparation coloniale et de justice climatique et le mouvement de contestation de ces dettes ne date d’ailleurs pas d’hier. En effet, le 15 octobre prochain marque aussi les 35 ans de l’assassinat de Thomas Sankara, chef d’État du Burkina Faso de 1983 à 1987 et révolutionnaire anti-impérialiste. Quelques mois avant son assassinat, il prononce un discours célèbre où il appelle à un refus collectif des pays endettés de payer leurs dettes. Cette revendication conserve toute son actualité aujourd’hui, à l’heure où la pandémie du covid-19 et la crise économique qui en résulte contribuent à une multiplication des demandes pour enfin annuler ces dettes.

L’annulation de ces dettes entamerait un processus urgent de justice climatique dans lequel le Nord commencerait enfin à prendre ses responsabilités et à payer une partie de sa dette écologique et sociale envers le Sud. 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce sujet et contribuer au mouvement global d’abolition de la dette, nous nous réjouissons de vous voir le 15 octobre à Genève.

Catégories
Manifestations Nouvelles publications

# People Not Profit – Global Climate Strike 25.03.2022

🔥 VENDREDI 25 MARS 🔥
aura lieu la prochaine grève internationale pour le climat

À cette occasion, on t’attend au 

🌿 PARC DES CROPETTES 🌿

Pour un rassemblement entre
•••••••••  15h et 19h  •••••••••

Au programme, plein d’activités militantes super chouettes 🌻 

On peut déjà te dire que ça sera un moment festif et enrichissant :
de la musique, de quoi se restaurer, des ateliers artistiques, des stands, une création de banderoles, des moments de partage et de formation… et plein d’autres choses!! 🎶🍰✏️🐛🌎

Donc ne manque surtout pas cette occasion de se retrouver enfin touxtes ensemble: on a besoin de réunir nos forces🔥

Et si tu veux aider à rendre ce moment inoubliable, tu peux rejoindre le groupe telegram de l’organisation de l’événement ici !

N’hésite surtout pas, on a besoin d’aide pour plein de trucs différents, que ce soit pour l’affichage avant le 25 par exemple ou pour préparer les activités le jour J

#PeopleNotProfit

PS : N’oublie pas ton vélo si tu veux rejoindre la Critical Mass qui partira à 19h de la Place des Grottes !! 🚲 

On se réjouit de t’y (re)voir 🧡❤️💙

Si tu as n’importe quelle question, n’hésite pas à nous contacter par email ou sur telegram !

Catégories
Nouvelles publications

Retraites, climat : même combat ! Signez le référendum et mobilisez-vous contre AVS21 ! ✊

✊ Retraites, climat : même combat ! Signez le référendum et mobilisez-vous contre AVS21 ! ✊

🔥 Les collectifs Grève du Climat Genève, Vaud, Neuchâtel et Jura se mobilisent contre la réforme AVS21 ! 🔥

👉 Signez le référendum dès maintenant : https://www.rentes-des-femmes.ch !

AVS21 en très gros, c’est quoi ?

Une réforme qui vient d’être adoptée mi-décembre par le Parlement suisse qui prévoit le relèvement de l’âge de départ à la retraite des femmes de 64 à 65 ans, avec de maigres « compensations » financières pour les femmes actuellement proches de la retraite. Le but des partis de droite qui ont élaboré la réforme est d’économiser 10 milliards de CHF pour « stabiliser » l’AVS sur le dos des femmes (ainsi que par la hausse du taux de la TVA – taxe sur la consommation – de 0,4%).

Pourquoi c’est vraiment important de s’y opposer?

📌 Parce que relever l’âge de départ à la retraite des femmes alors qu’elles sont désavantagées et subissent de fortes inégalités sexistes tout au long de leur parcours professionnel et de vie (inégalité salariale, travail de « care » non rémunéré, travail à temps partiel pour s’occuper d’enfants, etc.) est totalement inacceptable.

📌 Parce que la réforme réduirait les rentes des femmes en moyenne de 1200 CHF / par année selon les calculs de l’Union Syndicale Suisse, alors même que les femmes reçoivent déjà actuellement des rentes bien plus faibles que les hommes (de moitiés inférieures dans le 2e pilier) et que les rentes AVS ne suffisent déjà pas à vivre en Suisse (près de 11% des femmes doivent demander des aides supplémentaires pour boucler les fins de mois).

📌 Parce qu’AVS21 est une étape avant le projet de relèvement de l’âge de la retraite à 67 ans pour toutexs (une initiative des Jeunes Libéraux-Radicaux a été déposée).

Qui mène la lutte contre AVS21 ?
La Grève féministe, les syndicats et les partis de gauche. Les collectifs de la Grève du Climat de Genève, Vaud, Neuchâtel et Jura ont déjà décidé de participer à la campagne contre AVS21.

Mais y a un lien avec le climat ?

📌 Travailler moins pour produire moins et vivre mieux !
Plutôt que relever l’âge de départ à la retraite, diminuons celui-ci !

📌 Détruire la planète pour financer sa retraite ? Non. Renforçons l’AVS, plus écologique !
Les caisses de pension investissent massivement dans les énergies fossiles ou l’immobilier, avec des conséquences désastreuses pour l’environnement. Renforcer l’AVS permettrait d’aller vers un système de retraites plus écologique, favorisant la redistribution des richesses (par la répartition des cotisations versées) plutôt que misant à tout prix sur la croissance économique au dépens de la planète (les investissements des caisses de pension).

📌 Pas de transition écologique sans sécurité sociale !
Pour permettre les reconversions socio-professionnelles absolument nécessaires, il est impératif de défendre et développer les assurances sociales, garantes d’une transition juste !

📌 Converger pour gagner et se renforcer !
Sans convergences, pas de victoires possibles, concernant les retraites ou le climat.

Faudrait proposer quoi à la place ?

– Augmenter les rentes de l’AVS, en particulier des femmes.
– Diminuer l’âge de départ à la retraite.
– Mettre fin aux inégalités salariales (les hausses de salaire des femmes augmenteront les cotisations à l’AVS).
– Si nécessaire, prélever une partie des milliards que la Banque Nationale Suisse doit reverser à la Confédération et aux Cantons.
– Renforcer l’AVS, plus égalitaire et écologique que le 2e pilier (les caisses de pension).

Ok, et y a des choses prévues ?

🗓 Une journée de formation et d’échange sur le lien AVS21 et climat est prévue, la date sera annoncée!

🗓 Samedi 12 février, journée de mobilisation de la Grève pour l’Avenir contre AVS21 et pour un autre système de retraites, les informations suivront!

👉 Bon on fait comment pour participer/aider ?

Pour aider à la récolte de signatures et à la campagne, ou à la préparation de la journée du samedi 12 février, contactez nous sur telegram : Teo @Corpsansorganes ou Zora @arozora

D’ici là, signez et faites signez https://www.rentes-des-femmes.ch !